20/05/2008

Notre bicentenaire...

855529176.jpgAux dires du syndic de Corcelles (toujours)-près-Payerne, les festivités des 23 et 24 mai constituent une commémoration et non une célébration. Sécession de deux communes sur fond de révolution agricole. Une histoire qui commence vers 1780 lorsque Payerne vend des terrains à Missy. Des Corçallins qui se sentent floués, d'autant plus que les droits de parcours sont abolis... Les discussions de partage dureront près de trois décennies. Corcelles, 130 ménages, 200 chevaux et autant de vaches, élit ses autorités et souhaite obtenir des terres au prorata du nombre de ses habitants. Finalement,il appartient aux bourgeois de se prononcer ce qui entraîne des larges consultations à travers l'Europe, ainsi que l'a rappelé l'historien Michel Vauthey.

Et c'est ainsi que Corcelles disposa de ses vignes qui font le bonheur et la fierté des habitants! La commune a conservé son caractère agricole comme en témoigne le plan de tabac sur son armoirie.

Alors que Payerne s'urbanise et se globalise à rythme élevé, le vombrissement des puissants tracteurs et autres mastondontes sous ma fenêtre continuent de rugir et régir le trafic de la benjamine.

53414681.jpg
Michel Vauthey donnera une seconde conférence sur l'historique de cette séparation ce mercredi à l'auberge communale de 1562 Corcelles p. P.

23:49 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.