29/04/2008

L'imaginaire d'Henri Cartier-Bresson

890649094.jpg
L’imaginaire d’après nature

L’appareil photographique est pour moi un carnet de croquis, l’instrument de l’intuition et de la spontanéité, le maître de l’instant qui, en termes visuels, questionne et décide à la fois. Pour « signifier » le monde, il faut se sentir impliqué dans ce que l’on découpe à travers le viseur. Cette attitude exige de la concentration, de la sensibilité, un sens de la géométrie. C’est par une économie de moyens et surtout par oubli de soi-même que l’on arrive à la simplicité d’expression.

Photographier, c’est retenir son souffle quand toutes nos facultés convergent pour capter la réalité fuyante ; c’est alors que la saisie d’une image est une grande joie physique et intellectuelle. Photographier : c’est dans un même instant d’une fraction de seconde reconnaître un fait et l’organisation rigoureuse des formes perçues visuellement qui expriment et signifient ce fait. C’est mettre sur la même ligne de mire la tête, l’œil et le cœur. C’est une façon de vivre.

                                                             Henri Cartier-Bresson

 

La BCU de Fribourg présente une cinquantaine  de tirages pour commémorer le 100e anniversaire de la naissance du grand photographe. Visibles encore jusqu'à fin mai (de 8à22h en semaine).

www.fr.ch/bcuf

18:19 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cartier-bresson, photo | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.