05/03/2008

Modélisme "low cost"

 

Comme j'écoute la RSR, je viens d'apprendre que l'ECAL va lancer une section design pour le grand luxe. Monsieur Keller a donc de bonnes raisons de voyager en première. J'ai donc jugé trop rapidement ses propos ce matin et dois faire mon mea culpa.

Bon, on revient toujours à ses débuts. Une vieille boîte Kibri, un camion Mercedes L4500 Roco, le tout achté dans une bourse pour un prix inférieur à un ticket de cinoche (de préférence au Zinéma de Lausanne) sur la table de cuisine. On bricole ayant tout loisir d'égarer ses pensées sur le prix du brent ou le cours du dollar.

Et ça prend la valeur d'une icône, au sens religieux: le modèle nous relie au réel.

Il faut commencer par le début. Le modélisme doit être abordable. Un truisme qui s'ouvre sur pusieurs pistes. Le modélisme sera bon marché ou ne sera pas. Ce n'est pas Malraux, ministre de la Culture, qui me contredira!

 

bricole

Commentaires

Et vive le "miséra-modélisme" (le mimo)... Il y a plein de choses que l'ont peut récupérer pour faire du modélisme. A Bâle, j'ai vu une maquette avec des wagons citernes faits avec des l'emballage de la surprise à l'intérieur de célèbres oeufs en chocolats, des wagons en tôle récupérée de boîtes de conserves, des bâtiments en carton récupéré de calendriers, un pont faits en bâtonnets de glace, des champs en marc de café, etc...

et il y a aussi les merveilleuses inventions du doc Toofoo sur l'excellent site de ptitrain: http://www.ptitrain.com/jide/toofoo/index.htm un spécialiste du mimo!

La grande majorité de mon matériel roulant provient aussi de bourses, locomotives à moins d'un billet bleu, wagons à moins d'un billet rose...

christophe.ch

Écrit par : Christophe | 14/03/2008

Les commentaires sont fermés.