12/02/2008

Fin de partie

 

Le cortège est arrivé à son terme. La jeune femme vient de déposer son trombone à coulisse et son masque des Virus Rockers de Kriens. Se prénomme-elle Amanda?

Ayant tombé le masque sinistre, elle rappelle une réflexion de Lucien Clergue:

"Chaque fois que je photographie une femme, j'ai l'impression de faire reculer les frontières de la mort."

Se contenter de regarder la vie, comme dit une amie. Photographier, écrire, c'est aussi se rapprocher de la mort, puisque c'est déjà du passé...

 

Virus Kriens

22:01 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.