03/02/2008

Liane de Pougy 1869-1950

 

Assurément la plus intéressante et la plus belle des "Trois Grâces". Après un mariage malheureux à 16 ans et la naissance d'un fils qui deviendra pilote et mourra en 1914, elle rejoint Paris et vit la vie d'une demi-mondaine.

La "plus jolie femme du siècle" dans le Jounal des Goncourt épousera par la suite un prince roumain et devient ainsi la princesse Gyhka. Sans doute aussi la plus intelligente, elle inspirera Proust et Colette... A la mort du prince, la princesse entra comme novice dans le Tiers-Ordre de Saint-Dominique et travailla dans un orphelinat pour enfants handicapés, l'Asile Saint-Agnès. Elle se repentit et abjura sa vie dissolue. Elle finit sa vie dans la prière à Lausanne. « Elle est morte à quatre-vingt-deux ans, gardant sur son visage et dans son regard admirable les signes encore visibles de sa beauté passée. Elle avait souhaité de mourir un soir de Noël ; la divine Providence a exaucé ce vœu. Elle avait désiré que nul ne suivit le cercueil de celle qui n'entendait plus être que Anne-Marie-Madeleine de la Pénitence. Cette dépouille terrestre tant vantée, tant aimée, s'en alla solitaire. Liane de Pougy était bien morte. » (André de Fouquières, Wikipedia).Ses derniers jours ne se passèrent pas dans un couvent à Lausanne mais à l'hôtel Carlton!

LdePoujy

19:01 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.