18/01/2008

Pirogues

 

Yayi Bayam Diouf

Collectif des femmes de Thiaroye-sur-mer (Sénégal)

Yayou Bayam, 48 ans, présidente du Collectif des femmes pour la lutte contre l’immigration

clandestine, est devenue, en quelques mois, le symbole de la résistance à la fatalité de

l’exil. “ Tout a commencé le 7 mars, nous raconte Le Monde (édition du 11.10.2006), lorsque

Mme Bayam a appris que son fils unique, Alioune, 26 ans, avait trouvé la mort au large

des Canaries, qu’il espérait atteindre à bord d’une pirogue. Aucun des 80 jeunes hommes

qui s’étaient embarqués avec lui n’a survécu. (…) Les familles des victimes originaires de

Thiaroye ont organisé des funérailles communautaires le 15 mars, et le 25 avril, le collectif

était créé. Il regroupe aujourd’hui 357 femmes qui ont perdu leurs fils dans le naufrage ou

dans ceux qui ont suivi.Ici c’est la pauvreté qui règne, lance un jeune homme dans la rue. Les gens ne vont pas

au boulot, restent assis à boire du thé. Ils ont envie de faire quelque chose, mais il n’y a

rien. Comme ils veulent aider leur famille, ils vont en Europe. Alors les pirogues, au lieu de

débarquer du poisson, embarquent de jeunes hommes. Dont beaucoup meurent. En cette

période, les femmes de Thiaroye sont plus inquiètes : les eaux de l’Atlantique entre l’Afrique et

l’archipel des Canaries sont calmes, favorisant les départs . Nous nous battons pour que nos

fils restent avec nous. Car sans eux, on ne peut rien faire avec la mer : ils pêchent le poisson

et nous, on le vend. Port de brassards rouges pour exprimer leur refus des départs, discussion

avec les jeunes, tout est bon pour garder les fils à la maison. Avec peu de moyens, mais une

volonté de fer, ces femmes sensibilisent à chaque instant, conscientes des dangers, mais aussi

de la pénurie de main-d’oeuvre qui guette le village.”

Libération, 12.09.2006

Un texte en contrepoint à cette photo Keystone prise à Ténériffe en 2007 (cliché de photojournalisme arrangé(?) et réducteur...). Madame Bayam sera présente avec Madame Calmy-Rey au Forum de solidarité à Meyrin, vendredi 25 janvier (20h).

 

 

 

23:56 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.