18/01/2008

Microfinance

 

Environ 10% des travailleurs du monde occidental sont nés à l’étranger; beaucoup ne sont pas seulement venus pour améliorer leur sort personnel, mais aussi celui de leur famille restée au pays. Ils envoient annuellement 300 milliards de dollars, ce qui représente pour les pays du Sud un apport financier supérieur à l’aide publique au développement et aux investissements directs.

Ces transferts privés (ou remittances dans le jargon économique) basés sur la rapidité constituent essentiellement une aide à la survie (alimentation, éducation, événements familiaux...) et représentent une part importante du PNB des pays récipendiaires. Valeur ajoutée des migrants, dont il sera question dans le Rapport Attali publié le 23 janvier. La microfinance piste prometteuse?

23:19 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.