01/01/2008

Epilogue

 

1er janvier 2008. La table du réveillon de Noël est à peine débarrassée. Oublié le temps de l’Avent. Famille avec deux enfants en bas âge = famille nombreuse et très occupée !
Du repas de Noël, je retiens la grand-mère en extase  perpétuelle devant le dernier-né. Et qui nous annonce qu’elle prendra sa retraite à 79 ans. Jules aura alors 17 ans…
Je prends simplement le temps de la rencontre avec le nouveau-né, impassible à nos bavardages et dont la main commence à s’accrocher à mon index.
Ah les petits-enfants !
On dit que l’on aime toujours un peu plus le cadet de nos enfants : sans doute parce qu’on peut l’aimer moins longtemps. Je pense que c’est d’autant plus vrai pour nos petits-enfants.
Comme une seconde chance (à l’opposé du virtuel de Second Life !). On prend du recul, on devient un peu moins mauvais père, mauvaise mère, puisque la Vie continue.
Noël, fête de Mithra, le « Soleil invaincu ». Entre temps, les jours se sont déjà allongés d’une demi-heure.

bellerive04

21:03 Publié dans Avent | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.