27/12/2007

La vie est belle

           ...Un rouge-gorge picore le raisin oublié.

Toujours en transition, sommes-nous prêts à partir, à accueillir les rencontres, les miracles?

Pas vraiment. C'est peut-être ça la mauvaise foi.

Tout ce qui nous retient et qui nous rend aveugle au moment présent. Devant les Signes, de fausses certitudes se transforment en faux-fuyants, en alibis. La peur...

Pourtant la vie est belle depuis ce soir d'octobre! Depuis la naissance de Jules. Et la maman bien contente que quelqu'un ait pu dire. "la vie est belle!".

Toujours en route vers le moi acceptable, je me retrouve à l'âge de deux ans! avant la première visite chez le coiffeur qui me transforma en garçon. Pendant longtemps, les salons de coiffure n'étaient pas mixtes. Je n'aimais pas trop. Etait-ce la fait que l'on y parlait surtout football ou était-ce la peur de me regarder dans le grimoire?

 

moi avant lété 47

13:46 Publié dans Avent | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.