20/12/2007

Apaisement

Bis repetita:

"La seule chose que l'on réussit, ce sont ses rêves.

Ne passez pas à côté de vous."       (M.B)

Se cramponner. Ultime hommage, à Lausanne, à celui qui a été capable de faire Le tour du monde en 80 minutes.

A Corcelles, ce soir, les enfants chanteront à l'église. Dernier jour de l'année scolaire: une classe aura fait le tour de ces fenêtres de l'Avent. Avenir, Avent, Aventure.

Se laisser porter sans interrogation simplement avec la confiance enfantine, ainsi qe je le fis en apportant ma boîte de cigarettes à l'enfant divin(!).

Tous les Noëls ne sont pas beaux? Je suis rassénéré ce matin. A. accueillera ses petits-enfants adorés la Veille de Noël.

Tout est bien. Sur mon calendrier de l'Avent, il y a ce jour si lumineux qu'il m'obligea à faire silence. Quelques jours auparavant, au même endroit, j'avais rêvé son nom. Je l'ai écrit pour la première fois sur le givre matinal. Le soleil l'emportera.

J'écris ton nom...

Et par le pouvoir d'un mot

Je recommence ma vie

Je suis né pour te connaître

Pour te nommer

Liberté !

Paul Eluard (1942). Qu'un camarade récita dans une cathédrale pleine. Curieuse magie des lieux: je le retrouvai ici lors d'un soir embrasé. Bien avant, en pantalon golfe comme Tintin, j'assistai à une course de côte. A mes côtés sans doute, François Nourissier et quelques jeunes filles de pensionnat, celles qui pensent"que les voitures rouges vont plus vite que les vertes" comme il le relate dans Un petit Bourgeois.

 

montheron5déc.

13:13 Publié dans Avent | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.