19/12/2007

Ces fenêtres qui s'ouvrent à nous

Chaque soir, une nouvelle. Avec un succès qui va en s'amplifiant. Une trentaine de personnes réunies autour d'un vin chaud et d'autres gâteries. Des enfants qui jouent. Je fais un rapide calcul. En soustrayant les fidéles aux postes, j'estime que cette animation aura touché la moitié de la population. Sinon plus. Corcelles compte 1864 habitants. Du coup, je ne peux manquer de m'interroger sur ceux que je connais et que je ne rencontre pas.

Corcelles abrite des Suisses et des étrangers (au nombre de 256, soit 14%). Une différence statistique peu éclairante. Mieux vaut être de Corcelles en y étant si possible né.

Je remarque l'importance de la tradition orale dans le village. Me posant des questions, je reçois des réponses le lendemain et ainsi de suite. On blague donc.

Hier soir, aux Péralles, je m'entretiens avec deux charmantes soeurs, mes voisines toutes deux mariées à des agriculteurs. J'aborde le thème de cette participation:

- Ah! c'est sûr, nous on vient pas d'ici!

- Sans indiscrétion, Mesdames, d'où venez-vous?

- de Payerne!

Comme quoi, il y a du vrai! On reconnait une vraie Corçalline à la manière dont elle fait ses fines salées (sucrées), c'est ce que j'ai entendu une fois. ça ira mieux l'année prochaîne. En attendant, ces rencontres donnent lieu à de belles complicités.

 

au pont

05:15 Publié dans Avent | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.