15/12/2007

blaguer

Blaguer, un terme tellement vaudois, sinon suisse, que l'on est surpris de le trouver dans le dictionnaire. Google me conduit d'ailleurs sur le site d'un curé français aimant blogger et blaguer:

http://icthus.over-blog.com/

Le nom de mon blog est emprunté au livre d'or de l'artiste peintre Frédy Meystre. J'y lisai qu'il y avait de bien beaux tableaux et que malheureusement le temps avait manqué pour blaguer lors du vernissage! Au vu de la force et du souffle des oeuvres exposées, il m'a paru, blague à part, que cette litote était bien bien au-dessous de la qualité de ce qu'il nous avait été donné d'admirer.

Blaguer, dire un peu, dire moins que ce qu'on veut dire pour en dire plus, dire à demi-mots pour que l'autre comprenne et surtout pas le vexer. On ne finit pas ses phrases et l'essentiel doit être deviné. Pourtant nous ne sommes plus sous l'occupation bernoise. Et c'est ainsi que tout se sait et se répète.

Au Café Fischer (avec un e muet!) hier soir. Conversation entre un client attablé et un client pressé:

- T'as été voir...?

- Oui, c'est plein de lumières, mais ça devient usé, comme nous!

Entrée du patron dans la salle et d'un nouveau client: - Je suis sûr que tu allais à Morisod...

Ainsi donc, l'événement incontournable du soir, c'était le concert annuel des Sweet people.

Avant le nouveau client, trois hommes de Nez Rouge viennent chercher du ravitaillement. L'opération Nez Rouge, qui se déroule pour la quinzième année dans la Broye, peut compter sur des sponsors locaux. Au terme de cette première nuit, les bénévoles suisses auront déjà parcouru plus de 68 000 kilomètres.  www.nezrouge.ch

Tout le monde a Internet et ceux qui ne l'ont pas fantasment! Souvenir: Toi qui a un ordinateur, tu peux me dire qui se trouve en ce moment au café du coin?

 

vers-léglise 

 

14:28 Publié dans Avent | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.