13/12/2007

Errance

Le petit livre de Raymond Depardon me sert de vademecum. Dès la première ligne:

"J'ai mal!...

C'est le début de l'hiver, un jour comme les autres, dangereux... qui laisse filer le temps."

Bise glaçante... Point besoin d'aller loin. Les lieux se ressemblent de plus en plus. Globalisation de tous les lieux. Errer: qui ne se fixe pas, qui s'égare. L'errance est une démarche solitaire.

Serions-nous tous devenus des errants? La relation à l'autre est devenue une préoccupation essentielle à l'ère de la communication et de la consommation. Errance, phénomène social majeur, au même titre que LES NOUVELLES SOLITUDES analysées dans l'ouvrage de Marie-France Hirigoyen?

 

corcelles sud 13.12.07

 

 

 

18:28 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.