03/12/2007

L'Avent à 50%

Malgré l'arc-en ciel entrevu sur le lac de Neuchâtel, en panne d'inspiration. Ou est-ce la musique de Noël  diffusée dans la rue commerçante de ma bourgade qui me met mal à l'aise? Cette musak déplacée n'invite ni à faire des achats, ni a s'attarder. C'est déjà les soldes (sale pour parler moderne).

Donc l'Avent "deux pour un" sont au goût du jour. Comme on en a jamais assez, autant copier l'encre bleue du blog de Julie:

"

  Noël, ses calendriers de l’Avent. Ah! Ouvrir chaque jour une fenêtre sur un joujou, une maison en pain d’épice, un saint Nicolas… Le goût sucré de l’enfance!

  Le calendrier de l’Avent que Tantine Migros distribue à ses clients est, lui, d’un romantisme absolu! Derrière chaque volet, on tombe sur l’offre du jour à 50% que la «M» nous propose du 1er au 24 décembre! Ainsi, la lucarne de samedi nous a catapultés dans le rêve avec la photo… d’un filet de porc en croûte surgelé!
Le 8 décembre a aussi enchanté mon âme avec la vision lyrique d’un paquet de 450 gr de fondue chinoise!

  Et l’émerveillement quand j’ai entrebâillé la porte du 22 décembre: un gros salami Rapelli! Bien plus poétique qu’un couple de mésanges se bécotant sur une branche de sapin enneigé, non?

 Mais ce détournement du calendrier de l’Avent, c’est plutôt marrant. D’ailleurs, je vais en bricoler un moi aussi. Chaque fenêtre débouchera sur le CCP de Jules. Le 17-59779-1. Merci! "

Quand je disai qu'il y a des calendriers que l'on conserve d'année en année...

Merci à la Tribune de Genève qui nous donne encore des nouvelles de Georges Haldas "terreur des libraires". Il est vrai que dans ma librairie de Neuchâtel, il faut s'agenouiller pour accéder à ses bouquins, une jolie manière de relier l'espace-temps à ce qui ne l'est pas!

18:21 Publié dans Avent | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.